/

Les quatre vérités de Jean-Marc Vaudiau

Appropriation culturelle

24 Août 2022 | Les 4 vérités de Jean-Marc Vaudiau

Nos élites politiques et culturelles de gauche s’excusent de leur histoire, ne punissent pas ceux qui interrompent à l’Uni de Genève des conférences sur le «genre», et préfèrent monter des ateliers où on confectionne dans un joyeux délire des clitoris en carton-pâte.

Lorsque des musiciens blancs portent des dreadlocks et jouent du reggae, ils doivent désormais s’attendre à être accusés d’appropriation culturelle, parce qu’ils habitent musicalement un domaine qui n’est pas le leur. Ce fut le cas récent à Berne, à Zurich, en de nombreux autres endroits, où des concerts furent annulés parce qu’une minorité de racistes de gauche avait décidé que ces artistes n’avaient pas le droit de «s’approprier» une culture qui n’était pas la leur. On parlera donc d’appropriation culturelle lorsque des membres d’un groupe majoritaire adoptent des éléments culturels d’un groupe minoritaire. Car c’est d’un rapport de force qu’il s’agit.
Le fil de cette pensée est le suivant:

  1. L’exploitation des Noirs par les Blancs est une réalité du passé;
  2. Tout ce qui est du passé ressort plus ou moins de cette exploitation;
  3. La culture blanche, inévitablement issue de l’exploitation, est honteuse donc elle est à effacer;
  4. Adopter des éléments culturels des Noirs, c’est prolonger par appropriation culturelle l’exploitation blanche.

Pas besoin d’être bien fûté pour comprendre que ce mouvement justicier est une censure dont le but est d’affaiblir l’Occident, sa manière de penser, de vivre, d’être heureux. On va s’adonner à la fragmentation culturelle. Or nos élites politiques et culturelles de gauche, craignant la ringardisation et étant timorées, s’excusent de leur histoire, ne punissent pas ceux qui interrompent à l’Uni de Genève des conférences sur le «genre», et préfèrent monter des ateliers où on confectionne dans un joyeux délire des clitoris en carton-pâte. Mais non, voyons, nous ne sommes pas en décadence! C’est le génie humain qui s’exprime enfin librement, libéré de tout tabou!
En réalité, dans tout ce montage d’appropriation culturelle, au sein même d’une société la moins inégalitaire qu’ait connue toute l’histoire humaine, il s’agit de dénoncer des privilèges fantasmés pour réclamer des privilèges bien réels: discrimination positive et autres injustices criantes. n

$

EXPLOREZ D'AUTRES ARTICLES :