/

Les quatre vérités de Jean-Marc Vaudiau

Les Verts et les revers

15 Juin 2022 | Les 4 vérités de Jean-Marc Vaudiau

Une majorité d’électeurs se demandent si les Verts n’ont pas perdu la tête, s’ils dérivent vers l’insignifiance.

Ce qui caractérise le mouvement écologique n’a rien à voir avec une doctrine unifiée et partagée par les membres, mais avec le combat du climat: il s’agit de sauver la nature malmenée depuis bien des années. Les premiers Verts, il y a quelques décennies à la suite des années 1970, ont clairement identifié le danger; c’était un danger réel. Mais ils avaient devant eux tout le temps d’y remédier, pensaient-ils.
Les jeunes Verts n’ont plus ce temps, ils sont face à l’urgence et c’est la conscience de l’urgence qui les aiguillonne, le GIEC y veille. Il s’agit pour eux de changer radicalement le monde tel qu’il est aujourd’hui, parce qu’il va dans le mur. L’avenir est sombre. Il faut une rupture rapide et accélérée, et c’est pourquoi il faut briser avec notre tradition. Or le nerf de la tradition, c’est la transmission, et c’est à elle qu’il faut s’en prendre pour l’avènement d’un homme nouveau, en rupture avec l’héritier, mâle blanc et boomer. Plus de viande, plus d’alcool, et vive le puritanisme! Le wokisme et la cancel culture sont les nouveaux étendards de cet espoir.
Ainsi, les minorités marginales sont les porteuses d’avenir: les LGBTIQ+, les trans notamment, qu’il faut inclure; tout comme ces candidats à l’inclusion: l’écriture, la laïcité, l’école, le multiculturalisme, etc. L’inclusion est l’ingrédient qui permet de diluer la transmission en la torpillant de l’intérieur. L’école, lieu de transmission, est devenue une école qui milite, comme militent les médias de grand chemin: écoutez la RTS, le 19h30 ou Forum, pour en avoir une illustration! Même l’Université est attaquée (deux conférences interrompues) lorsqu’elle se mêle d’évaluer rationnellement le rôle des minorités. Rien ne doit freiner la marche inclusive vers l’abolition de la transmission. Ainsi la transparente ministre verte de l’économie est-elle snobée par l’économie genevoise, qui ne lui transmet rien.
Or cette accélération de la sinistrose agace. Une majorité d’électeurs se demandent si les Verts n’ont pas perdu la tête, s’ils dérivent vers l’insignifiance. Ils ne vont sans doute plus les soutenir. Et là, oui, il y a urgence.

$

EXPLOREZ D'AUTRES ARTICLES :