L’étude PME 2022 donne un aperçu de la diversité du paysage suisse des PME.

/

Etude 2022

Combien y a-t-il de PME en Suisse?

11 Mai 2022 | Articles de Une

L’Institut suisse pour les PME et l’entrepreneuriat de l’Université de Saint-Gall et la grande Fiduciaire OBT SA s’intéressent depuis des décennies aux intérêts et aux défis des PME. La dernière étude sur les PME suisses 2022 (9e édition) vient d’être publiée. Les chiffres actuels de l’Office fédéral de la statistique (OFS) de 2019 y ont été évalués et comparés avec ceux des années précédentes.

Avec l’étude PME 2022, l’Institut suisse pour les PME et l’entrepreneuriat de l’Université de Saint-Gall et la société d’audit OBT SA fournissent aux lecteurs des informations approfondies sur le paysage des PME en Suisse. Les auteurs mettent également en évidence les différences entre les PME, car toutes ne se ressemblent pas. Ainsi, le coiffeur, la boulangerie, l’entreprise de peinture ou l’agence de publicité font partie des PME au même titre que les leaders mondiaux de la haute technologie dans le domaine de la technique médicale ou de la construction mécanique. De plus, du point de vue des auteurs, les PME ne sont pas simplement de petites et moyennes entreprises, mais se distinguent par des caractéristiques spécifiques. Tous les deux ans, les chiffres les plus récents concernant les PME sont évalués, en se référant à chaque fois aux études passées. La présente étude se concentre sur l’évaluation des chiffres de 2019 et sur une comparaison avec les années précédentes.

La Suisse, paradis des PME

Pas moins de 99,7% des entreprises de Suisse sont considérées comme des PME selon les derniers chiffres provisoires de l’Office fédéral de la statistique. Les micro-entreprises, qui emploient moins de dix personnes, constituent la forme la plus fréquente de PME, avec près de 90% des firmes. Les deux autres formes de PME, à savoir les petites et les moyennes proprement dites, ne représentent ensemble qu’une entreprise sur dix en Suisse: 8,4% des entreprises ont 10 à 49 collaborateurs, et seulement 1,6% de 50 à 249 collaborateurs.
Un coup d’œil sur les chiffres de l’emploi montre qu’environ deux tiers des salariés en Suisse – mesurés en équivalents temps plein (ETP) – travaillent dans des PME. Les employés sont répartis à peu près à parts égales entre les différentes tailles d’entreprises dans les PME: 22,7% des employés travaillent dans des micro-entreprises, 21,6% dans de petites entreprises et 21% dans des entreprises moyennes.
Si l’on compare les différents secteurs entre eux, on obtient l’image suivante: dans le secteur primaire – le secteur agricole – il n’y a presque que des micro-entreprises. Elles représentent 98,2%. Dans le secteur tertiaire – celui des services – les micro-entreprises sont également très dominantes, avec 90,6%. Et même dans le secteur secondaire – le secteur industriel – leur proportion est de 80,4%. Les secteurs suivants, entre autres, présentent un nombre élevé de micro-entreprises:

• Immobilier
• Conseil juridique et fiscal, audit, conseil aux entreprises
• Santé publique
• Autres activités libérales
• Activités artistiques
• Activités de services divers
• Agriculture

En ce qui concerne le nombre de personnes employées, les secteurs se distinguent fortement: dans le secteur primaire, presque toutes les personnes travaillent dans des «vraies» PME (99,7 %) et 86,4 % sont employées dans des micro-entreprises. Dans le secteur secondaire, en revanche, 67,4% des personnes travaillent dans des PME. Avec 15,5%, moins d’un cinquième des salariés travaillent dans des micro-entreprises. Dans le tertiaire, avec 63,2% des salariés, ce sont les PME qui emploient le moins de personnes en pourcentage par rapport aux autres secteurs. Mais leur part est à nouveau plus importante dans les micro-entreprises que dans le secteur industriel: 23% des salariés du secteur des services appartiennent à des micro-entreprises.

Entreprises et employés en équivalent temps plein selon la taille de l’entreprise en 2019 (données de l’OFS, 2021)

Quelles sont les formes juridiques des PME suisses?

En ce qui concerne les formes juridiques, il est frappant de constater que la plupart des PME sont organisées en entreprises individuelles. Dans l’agriculture en particulier, près de 90% des PME sont des entreprises individuelles. Les PME de l’industrie et des services sont souvent organisées en SA ou en Sàrl. Plus la taille de l’entreprise augmente, plus le nombre de sociétés individuelles et de Sàrl tend à diminuer.
Cette année encore, le taux de survie des nouvelles entreprises a été mis en lumière dans la série d’études mentionnée. L’étude 2022 montre qu’environ 49% des entreprises sont encore actives cinq ans après leur création, avec de grandes différences selon le secteur. Le taux de survie est le plus faible dans l’hôtellerie et la restauration (38%), alors qu’il est le plus élevé dans le secteur de la santé et de l’action sociale (64%).
L’influence des PME sur le volume des exportations montre qu’en Suisse, seule une PME sur treize exporte, mais qu’elles sont responsables de 42% du volume des exportations suisses. La majeure partie du volume d’exportation des PME provient des moyennes entreprises. De plus, les micro-entreprises de moins de 10 employés représentent deux tiers de toutes les entreprises exportatrices et 7% du volume total des exportations. En Allemagne, en France ou en Irlande, l’influence des grandes entreprises est nettement plus marquée. En comparaison avec d’autres pays européens, les PME suisses présentent – selon l’étude – des volumes d’exportation moyens parmi les plus élevés.

Comparaison internationale

En ce qui concerne le nombre d’employés, il existe des différences manifestes entre la Suisse et ses voisins européens. Par exemple, les grandes entreprises au Royaume-Uni et en Allemagne emploient proportionnellement plus de personnes que les grandes entreprises en Suisse. En raison de ces différences, il est possible de faire des comparaisons entre la taille des entreprises et la performance économique (PIB par habitant) des pays. La ligne de tendance montre une relation légèrement négative entre la part des PME d’un pays et sa performance économique.

 

François Berset, avec le Secrétariat d’Etat à l’économie SECO
et le site www.organisator.ch

L’étude complète sur les PME suisses (en allemand) peut être téléchargée ici :
https://www.organisator.ch/fr/allgemein/2022-04-22/kmu-studie-2022-wie-viele-kmu-gibt-es-in-der-schweiz/

$

EXPLOREZ D'AUTRES ARTICLES :

Tribune du MCEI

Tribune du MCEI

Quentin Verne/Quentin Verne, créateur du subtil gin genevois LVX, Blaise Matthey, directeur général de la Fédération des entreprises romandes, et...