Xavier Wohlschlag.

/

Xavier Wohlschlag, syndic de Commugny

Une commune connectée à sa région

8 Déc 2021 | Articles de Une

– Dans le cadre de l’actuel programme de législature, vous préconisez un développement du territoire réfléchi et mesuré. Quels sont les défis auxquels vous devez faire face?
– Rappelons les principales raisons de cette importante pression démographique: la raréfaction des terrains constructibles, la croissance du Grand Genève, les connexions autoroutières pour Genève (25 minutes) et Lausanne (35 minutes), ainsi que les liaisons ferroviaires régulières vers ces centres urbains. La crise sanitaire et les taux d’intérêt bas contribuent à accroître la demande de logement dans la région, avec à la clef des prix immobiliers qui s’envolent. Nous espérons toutefois arriver à maintenir un rythme de croissance acceptable, notamment pour nos infrastructures scolaires et routières. Le Plan directeur cantonal fixe, pour Commugny, un objectif de croissance de la population de 0,75% par an. Ces dernières années, ce taux a été largement dépassé, sans que la Municipalité puisse influer sur le phénomène. Sur le moyen et long terme, il est essentiel de pouvoir maîtriser cette croissance, afin de préserver la qualité de vie des habitants.
La maîtrise du territoire ne s’effectue toutefois pas uniquement à l’échelle de la commune. Les enjeux sont aussi régionaux et doivent être pensés à l’échelle de la Terre Sainte. C’est le cas par exemple des problématiques ayant trait à la gestion du trafic et des routes, des transports publics, celle de la construction des écoles, du réseau d’assainissement, de la gestion des cours d’eau, etc. Toutes ces dimensions nous rendent fortement interdépendants avec les territoires voisins. Car les choix d’une municipalité peuvent fortement impacter la vie des habitants d’une autre commune. Il faut élargir le débat et ouvrir les canaux de discussion et de concertation, afin d’éviter que les décisions de certains aient des conséquences négatives sur leurs voisins.

– Pourquoi et dans quelle mesure êtes-vous tenus de réviser votre Plan d’affectation communal? Quels sont les objectifs de cette révision?
– Le Canton a révisé son Plan directeur cantonal (PDCn) à la suite de la mise en vigueur de la Loi sur l’aménagement du territoire et de son ordonnance (LAT et OAT). Toutes les communes considérées comme surdimensionnées (trop de terrains constructibles non construits encore disponibles) ont jusqu’à juin 2022 pour se mettre en conformité avec la loi et le Plan directeur. Commugny a été identifiée comme ayant une réserve constructible trop importante selon les règles cantonales; nous sommes donc tenus d’établir un Plan directeur communal (PDCom) en respectant des règles strictes. L’autonomie communale en la matière est limitée: en quelque sorte, nous ne sommes que les exécutants de décisions qui ont été prises au niveau cantonal. Néanmoins, nous nous battons pour avoir une application de la loi qui nous permette d’assurer un développement durable et réfléchi de notre commune et en particulier de notre village.

Entretenir le lien social et intergénérationnel.

– Une zone réservée est prévue. Pouvez-vous nous expliquer de quoi il s’agit?
– Il s’agit d’une mesure temporaire qui interdit aux autorités communales de délivrer des permis de construire pour la création de nouveaux logements jusqu’à la mise en vigueur du nouveau Plan d’aménagement; une exception concerne toutefois les rénovations et autres travaux de minime importance, qui restent autorisés. Cet outil nous permet de mettre tous les propriétaires sur pied d’égalité et de pouvoir travailler dans le calme à l’élaboration du nouveau Plan d’affectation (PACom, en phase de finalisation). La zone réservée deviendra caduque au moment de l’entrée en vigueur – que nous espérons en 2023 – de ce nouveau PACom et les permis pourront alors être délivrés suivant les nouvelles règles. Mais cela ne veut pas dire que les chantiers vont s’arrêter pour autant. En effet, pour les permis délivrés avant le 9 octobre 2021, les chantiers peuvent démarrer sans entrave.

– Dans quels domaines menez-vous des coopérations intercommunales?
– Comme je l’ai dit, au niveau de la Terre Sainte, il existe de très nombreuses intercommunalités (dites ententes communales ou association de communes) dans les domaines suivants: écoles, services industriels, police, gestion des églises, déchetterie, service du feu, culture, sport, services sociaux, médical, etc. Concernant le district de Nyon, les collaborations concernent: la mobilité (transports publics, vélos en libre service, programmes de mobilité interentreprises); les réseaux agroécologiques et les corridors biologiques; le développement de la filière bois; la promotion touristique (taxe de séjour, publicité); la protection civile; le soutien à la culture d’intérêt régional et au sport, d’intérêt régional également. Enfin, divers échanges ont lieu non seulement avec les communes genevoises avoisinantes, mais aussi au-delà des frontières (Grand Genève), en particulier avec des représentants du Pays de Gex.

– Durant cette période difficile liée à la pandémie, vous comptez favoriser le lien social à travers diverses manifestations. Quelles sont ces activités et à qui sont-elles destinées?
– En organisant (dans la mesure du possible) des manifestations variées, la Municipalité a la volonté de rassembler les habitants afin de recréer du lien social. Dans un premier temps, nous perpétuons certaines habitudes en proposant le repas des aînés qui, comme son nom l’indique, concerne les anciens de notre commune. Une chantée leur sera offerte par les élèves de l’école. Lorsque les conditions sanitaires le permettront, nous aimerions «mélanger» les générations en organisant des événements qui feront se rencontrer les jeunes et les moins jeunes. Un premier pas dans ce sens? Une nouveauté à Commugny: le Marché de Noël, qui accueillera des artisans de la région, ainsi qu’un Marché aux jouets destiné aux enfants. Si ce concept séduit la population, nous pensons reconduire les marchés à divers moments de l’année. Nous voulons encourager l’artisanat local et offrir des animations variées, qui plairont au plus grand nombre. Une autre nouveauté se met en place en cette fin d’année: la venue de quatre food-trucks qui proposeront une cuisine du monde deux fois par semaine. Situés à côté de l’école, ils seront en outre propices aux rencontres. D’autres projets sont en discussion, tels qu’un cinéma en plein air. De belles perspectives qui, nous l’espérons, pourront se concrétiser très rapidement!

 

Propos recueillis
par Véronique Stein

La Fête des maires, c’est toute l’année!

 

Xavier Wohlschlag a été élu syndic de Commugny en mars dernier pour la législature 2021-2026, avec quatre autres nouveaux conseillers municipaux (Exécutif). Il a exercé pendant cinq législatures au sein du Conseil communal, avant d’être nommé président du Conseil en 1999 et 2000. Ce pilote militaire et pilote de ligne durant 25 ans, puis directeur d’exploitation de l’aéroport de Genève, est aujourd’hui à la retraite; il peut ainsi se consacrer pleinement à son activité politique. Il nous parle de sa commune vaudoise, partie la plus occidentale du canton, située dans le district de Nyon en Terre Sainte. Avec ses quelque 3000 habitants – les Commugnans et les Commugnanes – ce territoire est particulièrement prisé par les Genevois en quête d’un cadre de vie paisible.

$

EXPLOREZ D'AUTRES ARTICLES :

Tribune du MCEI

Tribune du MCEI

Quentin Verne/Quentin Verne, créateur du subtil gin genevois LVX, Blaise Matthey, directeur général de la Fédération des entreprises romandes, et...