Jean-Bernard Buchs, co-propriétaire et administrateur du quartier, reçoit le certificat SNBS-Quartier des mains de Olivier Meile, directeur de l’Office de certification SNBS pour la Suisse romande, accompagné de Mathias Buschbeck (à gauche), maire de Vernier, et de Benoît Revaz (à droite), directeur de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN).

/

Spécial énergie

Minergie récompense le quartier durable de l’Etang

20 Sep 2023 | Articles de Une

Référence en matière de développement durable depuis un quart de siècle, l’association Minergie vient d’annoncer un renforcement de ses critères d’évaluation des bâtiments ainsi que l’attribution de son premier label SNBS-Quartier au quartier de l’Etang, à Vernier, dans le canton de Genève.

C’est l’aiguillon du développement durable et de la lutte climatique dans le domaine de l’immobilier et de la construction en Suisse. Active depuis un quart de siècle, l’association Minergie a mis en place des critères d’évaluation – qu’elle n’a cessé d’adapter – aussi bien pour les nouvelles constructions que pour les rénovations. Une approche permettant de garantir la qualité écologique des bâtiments et de favoriser les énergies renouvelables, en particulier, l’énergie solaire.

Des critères plus larges et
rigoureux

Minergie vient ainsi d’annoncer, il y a quelques jours, deux nouvelles actions. D’une part le renforcement de ses critères et, d’autre part, la création d’un label Quartier, celui-ci étant défini de manière inclusive à partir de deux bâtiments seulement. Comme le rappelle Olivier Meile, directeur pour la Suite romande, les standards Minergie, qui se déclinent en plusieurs appellations plus ou moins rigoureuses, «visent à la fois à améliorer le confort des habitants, l’efficacité énergétique et la protection contre le réchauffement climatique».
Chaque année, 2000 demandes de certification Minergie sont présentées, la majorité portant sur des bâtiments d’habitation collective, mais aussi sur des villas, des administrations et des écoles; Olivier Meile s’attend toutefois à une nette baisse de ce chiffre, peut-être une division par deux, après l’entrée en vigueur de nouveaux critères plus sévères. Mais il ne s’inquiète pas pour autant, car il pense surtout au rôle moteur que joue Minergie depuis sa création.
Les nouveaux standards poursuivent ainsi cinq objectifs prioritaires qui se situent au cœur du développement durable: exploitation du potentiel solaire du bâtiment; efficacité énergétique et absence de fossile; minimisation des gaz à effet de serre émis pour la construction; garantie d’un bon climat intérieur même lors de la multiplication des jours de canicule; préparation pour la mobilité électrique.

En moins de six ans, le quartier de l’Etang est sorti de terre et a transfiguré le secteur.

L’Etang, la naissance d’un
nouveau quartier

Ce qui retient surtout l’attention, c’est l’attribution du premier label – le certificat n°001 SNBS-Quartier – au quartier de l’Etang à Vernier, près de l’aéroport de Cointrin. Le site n’était qu’une friche industrielle de 150  000 hectares il y a six ans; il est devenu un quartier impressionnant et original, tant par son architecture moderne et stylée que par sa vocation écologique et conviviale. Un quartier nouveau que même les Genevois connaissent encore mal, mais qui vit déjà à son rythme, avec ses hauts immeubles, ses commerces, ses habitants qui se pressent dans les rues. Une étrange et sympathique atmosphère de vie nouvelle flotte un peu partout, comme si une aventure commune était en train de rassembler des milliers de gens. Et puis, avec l’obtention de ce nouveau label, l’avenir s’inscrit dans la durée!
«L’évaluation se base sur des critères sociétaux, économiques et environnementaux, explique Olivier Meile, le responsable de Minergie, tels que les qualités architecturales et urbanistiques du projet, la contribution de celui-ci à l’économie régionale ou encore les mesures mises en place pour préserver faune et flore. Ceux-ci sont évalués de 1 à 6. Le quartier de l’Etang a obtenu une note remarquable de 5,4». Pour Jean-Bernard Buchs, promoteur et administrateur du nouveau quartier, «cette certification est vécue comme une reconnaissance significative du travail accompli depuis la première pierre, en mars 2018, pour faire de ce quartier un lieu où il fait, et où il fera, bon vivre».

 

Robert Habel

GROS PLAN

Le quartier de l’Etang en chiffres

 

256 000 m2 de surface
290 PEE
16 immeubles d’habitation
1200 logements
3000 habitants
50 000 m2 de commerces
2500 emplois
3 hôtels pour 700 chambres
1 école
1 journal de quartier
150 millions investis pour les espaces verts
7000 francs le m2, soit 40% de moins que le prix du marché