Une impressionnante cavalcade.

/

Collection Ann & Gabriel Barbier-Mueller

Les samouraïs débarquent à Berne!

24 Nov 2021 | Articles de Une

Guerriers d’élite, ils ont dirigé le Japon pendant 700 ans, du XIIe au XIXe siècle. Leur épopée faite de courage et de fidélité continue aujourd’hui de fasciner le monde. Promoteur immobilier et collectionneur, Genevois établi à Dallas depuis quarante ans, Gabriel Barbier-Mueller présente au Musée d’histoire de Berne la prodigieuse collection d’armures et de vêtements de samouraïs qu’il a rassemblée avec sa femme, Ann. Un trésor unique à découvrir jusqu’au 5 juin 2022.

Sous le nom de «Mythos Samurai/Le mythe du samouraï», c’est une collection d’une exceptionnelle richesse, la plus large au monde sur ce thème. Depuis plus de vingt-cinq ans, Gabriel Barbier-Mueller et sa femme Ann rassemblent tout ce qui concerne l’aventure de ces guerriers mythiques, les samouraïs, qui menèrent le Japon pendant sept siècles et continuent de nourrir l’imaginaire collectif. Leur collection, établie à Dallas, au Texas, où ils habitent, est présentée jusqu’au 5 juin 2022 au Bernischer Historisches Museum, le Musée d’histoire de Berne. Souriant, décontracté, Gabriel Barbier-Mueller a réussi à surfer sur les restrictions sanitaires pour venir inaugurer en personne, début novembre, cette exposition impressionnante qui est mise en scène avec beaucoup de clarté et d’élégance. Quelques proches ont eu le privilège de la découvrir la veille de l’inauguration officielle, qui a rassemblé plus de 800 invités et fait la «une» des médias alémaniques.

Une famille de collectionneurs

A 65 ans, Gabriel Barbier-Mueller, consul honoraire de Suisse à Dallas, cultive depuis toujours une double passion: d’un côté, l’immobilier et les affaires et, de l’autre, la culture. Une double passion qu’il partage avec toute sa famille! Enfant, il a baigné dans un milieu à part: sa mère, Monique, est la fille du célèbre industriel soleurois Josef Mueller, qui fut l’un des plus grands collectionneurs de son époque. A la maison, on reçoit Andy Warhol et nombre de personnalités amies de la famille. Les toiles des grands artistes, mais aussi les objets d’art premier, forment un décor fascinant. Son père, Jean Paul Barbier-Mueller est un régisseur et promoteur immobilier à succès, c’est lui qui a créé la Société Privée de Gérance (SPG), connue de tous les Genevois; mais il est aussi un amoureux de l’art, un des plus grands découvreurs des arts premiers. Ils collectionnent tableaux et sculptures, mais aussi et entre autres des manuscrits inestimables. Il possède notamment une série impressionnante de premières éditions – ou de tirages exceptionnellement rares – des poètes de la Pléiade et de leurs successeurs, jusqu’à la fin du XVIe siècle.

De gauche à droite: Alexis, Oliver et Niña Barbier-Mueller et leur père Gabriel.
Lors d’une précédente exposition,
Ann et Gabriel Barbier-Mueller.

Trois frères, trois styles
de collections!

Fils aîné, Gabriel Barbier-Mueller a donc marché, à sa manière, dans les traces de ses parents. Installé depuis quarante ans à Dallas, au Texas, où il a rencontré son épouse, Ann, il a créé un petit empire immobilier tout en commençant sa collection d’armures de samouraïs. «Il fallait bien que je trouve un domaine de collection plus ou moins libre dans cette famille», a-t-il dit avec humour lors de son discours d’accueil. Un musée ad hoc, présentant des sélections parmi plus de mille objets, a été fondé en 2012 et installé dans le bâtiment de l’Ecole Sainte-Anne, dans le district de Harwood.
Ses deux frères ont eux aussi la passion de l’immobilier et de la culture. Stéphane Barbier-Mueller dirige la régie Pilet-Renaud SA, tout en ayant rassemblé une collection de pièces de monnaie essentiellement françaises et russes, ainsi que, plus récemment, des tableaux de maîtres du XVIIIe siècle. Quant à Thierry Barbier-Mueller, le plus jeune, il dirige depuis trente ans le groupe SPG-Rytz, tout en donnant libre cours à sa passion pour l’art contemporain. Il a aussi créé une collection, totalement originale, de chaises uniques de créateurs du monde entier.
Du côté de la branche américano-suisse de la famille, il va sans dire que les trois enfants d’Ann et Gabriel Barbier-Mueller, aujourd’hui adultes, sont aussi devenus, à leur tour, des collectionneurs passionnés. C’est leur fille, Marie-Gabrielle dite Niña, qui s’occupe de la collection des samouraïs, qui la présente dans différents musées du monde et a participé à l’organisation de l’exposition à Berne. Quant à leurs deux fils, Alexis et Oliver, ils travaillent dans l’immobilier avec leur père, à Dallas, tout en participant bien sûr à la quête incessante de nouvelles pièces pour la collection familiale.

L’éternel message des samouraïs

Au Bernischer Historisches Museum, l’épopée des samouraïs se déploie dans un cadre vaste et agréable, sur plus de 1000 mètres carrés, dans une lumière douce qui crée une atmosphère sobre et enveloppante. On découvre les armures, les vêtements, les heaumes, les casques, les protections aussi pour les chevaux, tous ces objets étant faits pour le combat, mais chargés aussi d’une profonde signification culturelle et religieuse. Mais qui étaient en fait les samouraïs?, demandent les auteurs de l’exposition. Des guerriers, certes, mais aussi beaucoup plus que cela! Ils étaient les modèles d’une civilisation, les exemples de courage et de dévouement, de fidélité et d’abnégation, qui structuraient et faisaient vivre la société japonaise.
C’est peut-être cela, aussi, que l’on ressent inconsciemment en côtoyant de près, le temps d’une visite, ces mythes vivants: un besoin d’exigence et de hauteur, une source d’inspiration et de grandeur, en bref des valeurs qui ne courent pas les rues aujourd’hui.

 

Robert Habel

 

Bernischer Historisches Museum
Helvetiaplatz 5, 3005 Bern
Horaires: Ouvert tous les jours de 10 h. à 17 h,
sauf le lundi.

GROS PLAN

Un mythe éternel

 

«Le mythe du samouraï. La collection Ann & Gabriel Barbier-Mueller» présente l’histoire des samouraïs à travers leurs armes défensives et offensives, qui reflètent les évolutions sociales, militaires et artistiques, depuis le début du régime des guerriers, tout au long de la domination mouvementée de l’aristocratie militaire et jusqu’aux traces laissées par les samouraïs dans la culture populaire moderne.
Le cœur de l’exposition est constitué par des objets en prêt de la collection Ann et Gabriel Barbier-Mueller. La présentation est complétée par de magnifiques armes de la collection du Musée d’Histoire de Berne.

$

EXPLOREZ D'AUTRES ARTICLES :

Tribune du MCEI

Tribune du MCEI

Quentin Verne/Quentin Verne, créateur du subtil gin genevois LVX, Blaise Matthey, directeur général de la Fédération des entreprises romandes, et...