Les stations françaises s’engagent à se mettre au vert et à réduire l’impact environnemental.

/

Stations de ski «durables»

La France choisit les grands moyens

24 Nov 2021 | Articles de Une

Après avoir consulté les professionnels du secteur, durement touchés par la pandémie, le Gouvernement français prévoit notamment d’investir dans la modernisation et la transition vers un tourisme durable. Un plan de 1,9 milliard d’euros (2,2 milliards de francs) a été annoncé jeudi par le premier ministre Jean Castex. Les stations de ski, quant à elles, n’avaient pas attendu.

Dici à 2023, 750 millions d’euros de prêts tourisme et 500 millions de prêts relance tourisme doivent permettre selon le Gouvernement une montée en qualité de l’offre française. Un investissement en fonds propres de 60 millions d’euros sera quant à lui dédié à l’hotellerie-restauration de moyenne gamme. Enfin, alors que 237 000 salariés de l’hotellerie-restauration ont quitté ce secteur depuis le début de la crise sanitaire, les gérants s’inquiètent de ne plus trouver de main-d’œuvre et l’ont fait savoir. Pour attirer de nouveaux profils, Jean Castex a annoncé une campagne de communication nationale dès le début de l’année 2022. Il a aussi promis de nouvelles négociations collectives pour améliorer les salaires et les conditions de travail de la profession.

Priorité au tourisme durable

La montée en gamme de l’offre touristique voulue par le Gouvernement passera par un développement du tourisme durable. «Cela devient un avantage comparatif», a expliqué Jean Castex, qui a annoncé la prolongation du Fonds tourisme durable, lancé en 2021. Au total, 120 millions d’euros seront versés en 2022 par l’Etat dans cette caisse destinée à rendre le tourisme plus respectueux de l’environnement. De nouveaux critères écologiques seront par ailleurs intégrés aux classements de l’hébergement touristique.
Les stations françaises s’engagent à leur manière pour se mettre au vert et réduire l’impact environnemental. Est-il possible de conjuguer écologie et ski alpin? A l’heure actuelle, tous ont compris que le milieu alpin était fragile et devait être protégé.

Le label Flocon Vert

Un label garantissant l’engagement durable des stations de ski a été créé par l’association Mountain Riders, il s’agit du Flocon Vert. Comme il existe le Pavillon Bleu pour les stations balnéaires du littoral, le Flocon Vert est un label d’excellence sur les questions environnementales et sociales. A ce jour, sept destinations touristiques de montagne peuvent se targuer d’avoir obtenu ce label: Megève, Valberg, Chamrousse, La Pierre Saint-Martin, Les Rousses, la Vallée de Chamonix Mont-Blanc et Châtel Portes du Soleil. Il est nécessaire de remplir vingt critères répartis en quatre thématiques: l’économie locale, la gouvernance, le social et culturel, les ressources naturelles.

Les Trophées des Cimes durables

L’Association nationale des maires de stations de montagne (ANMSM) a créée en 2007 la Charte nationale en faveur du développement durable des stations de montagne. Depuis 2016, l’ANMSM, assistée d’un jury d’experts indépendants, souhaite récompenser les initiatives et les engagements des stations participantes à la dynamique. Les Cimes durables se développent autour de six thématiques et de vingt-quatre engagements: social & éducation, transport & mobilité, tourisme durable & connecté, gouvernance & stratégie, environnement & ressources, urbanisme & aménagement du territoire. L’association offre à ses adhérents la possibilité d’un accompagnement personnalisé sur les projets de développement durable.

Green Globe

L’ONG australienne Green Globe a été créée en 1993. La certification internationale de tourisme durable existe depuis 1999. Son objectif est d’accompagner et de récompenser la bonne gestion environnementale et sociale des activités. Les critères à remplir sont regroupés autour de plusieurs axes: les émissions de gaz à effets de serre, la gestion de l’eau, la protection de la biodiversité, la gestion des déchets, les économies d’énergie, l’utilisation du sol et de l’espace, la gestion du bruit, la qualité de l’air, l’engagement vis-à-vis des communautés locales, l’utilisation de produits d’entretien et d’hygiène, les réponses aux problématiques sociales et culturelles.
Les Domaines skiables de France (DSF) se sont aussi engagés dans une démarche éco-responsable avec des mesures concrètes. Afin d’assurer la protection de la montagne, 5 axes sont privilégiés : climat & énergie, eau & agriculture, biodiversité, paysages, déchets. L’un des objectifs fixés est d’atteindre la neutralité carbone avec zéro émission de CO2 dès 2037.

Stations où l’on «skie responsable»

• La Vallée de Chamonix-Mont-Blanc (Haute-Savoie)
La Vallée de Chamonix, qui regroupe les communes des Houches, Vallorcine, Chamonix Mont-Blanc et Servoz, mène depuis des années une démarche volontariste pour réduire les facteurs de pollution. C’est pourquoi elle a reçu dès 2013 le label Flocon Vert.

• Megève (Haute-Savoie)
Megève est une station engagée au travers du Flocon Vert. Elle devient en 2020 la 7e station labellisée. Ce village haut-savoyard met en avant des actions concrètes en faveur du développement durable.

• Châtel (Haute-Savoie)
Châtel se trouve au cœur de la réserve du Mont de Grange. Le massif fait partie du réseau européen Natura 2000 depuis 2003.

• Le Grand Massif (Haute-Savoie)
Le Grand Massif est le premier domaine skiable au monde à être certifié Green Globe. Des activités pour éduquer les vacanciers à l’environnement ont été mises en place sur l’espace de glisse. On peut aussi noter la création en 2014 d’un label «Origine Grand Massif», dont la vocation est de soutenir l’économie locale et le but complémentaire le respect de l’environnement.

• Les Gets (Haute-Savoie)
La station des Gets souhaite mettre en place des actions éco-responsables. Voici quelques exemples: réduction de l’impact énergétique des remontées mécaniques, services de transport en commun, collecte des déchets dans plusieurs stations du village, distribution de cendriers de poche aux caisses des remontées mécaniques, labellisation d’hébergements éco-responsables, gestion de l’eau rigoureuse, retenue collinaire réservée à l’eau potable.

• Avoriaz (Haute-Savoie)
La SERMA (Société d’exploitation des remontées mécaniques d’Avoriaz) œuvre pour préserver une station pionnière en matière de protection de l’environnement. Avoriaz 1800 s’engage pour un tourisme durable avec une labellisation Flocon Vert via l’association Moutain Riders.

• Les Arcs (Savoie)
Les Arcs, c’est 4000 hectares de nature à protéger! Le domaine skiable a créé en 2012 un Observatoire de l’environnement, qui permet d’étudier et de cartographier les espèces qui l’habitent. La commune des Arcs Bourg Saint-Maurice a lancé depuis 2016, le programme Cap Energie afin de réduire l’impact énergétique de l’éclairage public et des infrastructures touristiques, culturelles et scolaires. En 2018, objectif fixé à zéro plastique, en valorisant l’Eau des Arcs. En 2019, installation de deux millions d’abeilles à Pré Saint-Esprit. En 2020, obtention du label Flocon Vert.

• Tignes (Savoie)
La station a été récompensée pour ses efforts en termes de développement durable en septembre 2015. Tignes a obtenu la certification Green Globe. Entre 2016-2017, la STGM (Société des téléphériques de la Grande-Motte) s’est investie pour une station plus propre en travaillant sur plusieurs fronts: la gestion des déchets, la sensibilisation des employés au développement durable et la mise en place de solutions électriques plus propres.

• Val d’Isère (Savoie)
En 2016, Val d’Isère Téléphériques a décidé de rassembler la totalité de ses démarches en un engagement RSE (Responsabilité Sociétale et Environnementale) qui a été validé par la certification Green Globe.

• La Pierre-Saint-Martin
(Pyrénées-Atlantiques)
C’est la première station pyrénéenne à décrocher le Flocon Vert. Tous les impacts potentiels liés à la gestion du domaine skiable ont été évalués.

• Chamrousse (Isère)
Chamrousse est la première station de l’Isère à obtenir le label Flocon Vert. Cette station est très impliquée dans l’aménagement durable du territoire au niveau de l’urbanisme, des espaces naturels, des ressources, du transport et des activités touristiques.

• Les Rousses (Jura)
La station des Rousses, qui se trouve dans le Parc Naturel Régional du Haut-Jura, est labellisée Flocon Vert. Trois actions phares illustrent la politique engagée de la station jurassienne. La lutte contre le gaspillage. La rénovation des bâtiments scolaires et ceux dédiés à l’enfance, tout en développant les énergies locales avec la création d’une chaufferie bois.

• Les Orres (Hautes-Alpes)
Les Orres est une station de ski sans voiture. Des parkings et des navettes intra-station sont à disposition. En complément de ce réseau, un bus hybride permet une réduction significative des émissions de CO2.

• Serre-Chevalier (Hautes-Alpes)
Dans la continuité des certifications ISO 14001 (environnement) et OHSAS 18001 (sécurité), le domaine skiable de Serre-Chevalier Vallée Briançon est le premier domaine skiable des Alpes du Sud labellisées Green Globe.

• Valberg (Alpes-Maritimes)
Valberg souhaite privilégier un développement durable de son territoire et de ses activités. La station a signé en 2007 la Charte Nationale en faveur du Développement durable des dtations de montagne, appelée désormais «Cimes durables». Depuis 2018, Valberg est la seule station des Alpes du Sud labellisée Flocon Vert.

 

Vincent Naville

$

EXPLOREZ D'AUTRES ARTICLES :

Tribune du MCEI

Tribune du MCEI

Quentin Verne/Quentin Verne, créateur du subtil gin genevois LVX, Blaise Matthey, directeur général de la Fédération des entreprises romandes, et...