Isabelle Rasmussen.

/

Isabelle Rasmussen, Maire de Pregny-Chambésy/GE

Défendre les intérêts des habitants

4 Mai 2022 | Articles de Une

Neuchâteloise d’origine, installée depuis douze ans dans la commune, Isabelle Rasmussen est investie depuis 2011 dans la vie politique de Pregny-Chambésy où elle effectue sa deuxième législature en tant que conseillère administrative, Maire pour cette année de législature. «La politique m’a toujours intéressée, dit-elle, mais avant de me marier et de fonder une famille, j’étais inspectrice de police, ce qui m’a toujours semblé peu compatible avec une activité politique».
En tant que maire, Isabelle Rasmussen s’est fixée comme principal objectif de «défendre les intérêts des habitants». Le sport est un sujet qui lui tient particulièrement à cœur.

– Pregny-Chambésy est une commune qui semble «épargnée» par le développement que connaissent plusieurs autres communes genevoises.
– Notre situation n’a rien de comparable avec celle de Bellevue, par exemple, dont la population augmente de manière importante. La commune de Pregny-Chambésy est majoritairement en zone villas, mais nous subissons également les pressions foncières sur cette zone, même si la population n’a augmenté que d’environ 5% ces dernières années. Nous avons passablement d’immeubles locatifs, avec un total d’un peu moins de 160 logements. Le nombre de constructions reste toutefois maîtrisé, le Plan directeur communal étant actuellement à l’enquête technique, ce qui permettra à l’avenir d’avoir des constructions qualitatives et non quantitatives. La population devrait rester stable; elle est actuellement inférieure à 4000 habitants.
Pregny-Chambésy possède une grande qualité de vie grâce à la proximité du lac et de la ville; il est important de la conserver.
Ces dernières années, la mobilité s’est beaucoup améliorée avec le Léman Express, qui dessert la commune toutes les quinze minutes, et l’extension de la ligne de bus 20, qui va désormais jusqu’à la place de Neuve alors qu’elle s’arrêtait auparavant à Cornavin. Par ailleurs, la mise en place de la ligne 59 permet maintenant de relier Chambésy, depuis la place du Vengeron, à l’aéroport. Concernant des aménagements importants pour notre commune, nous avons participé l’année dernière au percement du tunnel des Nations, qui était une étape importante dans la création de la future route des Nations.
Par ailleurs, l’aménagement du secteur de la gare côté Jura a permis de concilier la convivialité propre à un village et l’accessibilité à la gare. Le projet comprend notamment de nouvelles plantations, la réfection de la terrasse de l’auberge et le mur côté voies de chemin de fer, qui sera recouvert de structures en bois.

– Qu’en est-il des projets immobiliers?
– La commune construit la Résidence Christinger, dédiée aux seniors, avec 16 appartements proposés. Ce projet d’un montant de huit millions de francs prend forme sur deux parcelles léguées à la commune par Lucy Christinger. En hommage, le Conseil administratif a choisi de donner son nom à ce projet. Des habitants nous ont déjà fait part de leur intérêt pour ces logements.

– Dans le contexte actuel de transition écologique et d’urgence climatique, quelle est la politique mise en place par la commune?
– Nous sommes déjà passés, à certains endroits, à l’éclairage intelligent qui augmente la lumière quand la présence d’une personne est décelée, pour la réduire ensuite et nous avons changé les lampadaires de l’avenue du Foretaille pour des modèles à LED. Nous allons continuer dans cette voie.
Par ailleurs, nous avons lancé un audit énergétique, portant sur l’ensemble des bâtiments communaux. Celui-ci nous permettra, dans un premier temps, de procéder rapidement à des réglages énergétiques de base puis, dans un deuxième temps, d’entreprendre des travaux plus importants en mettant des priorités sur certains bâtiments. Cette deuxième phase demandera un échelonnement des coûts sur des années, mais les finances de la commune sont saines et, pour le moment, aucune hausse d’impôt n’est à l’ordre du jour.

Une commune où il fait bon vivre.

– Quelle est l’offre culturelle de la commune?
– Elle est riche et variée, grâce aussi à des d’associations qui s’investissent dans la culture, mais également dans le sport. La pandémie nous a obligés à nous réinventer afin de maintenir une culture attractive. Nous avons par exemple organisé des concerts et des spectacles dehors, notamment celui de l’humoriste Yann Lambiel.
Nous avons aussi le Pregny Alp Festival, qui se déroulera le 13 août prochain, le plus important festival de musique folklorique suisse du canton de Genève. Ce festival a été fondé en 2007 et son succès est grandissant: il compte maintenant quelque 3000 visiteurs.
Parallèlement, la commune offre de nombreuses activités sportives: gymnastique, tennis, judo… ainsi que des activités organisées durant l’été pour tous les âges.

– Le domaine du château de Penthes abritait un restaurant et le musée des Suisses à l’étranger, qui ont tous les deux fermé. Quels sont les projets pour ce lieu?
– Notre objectif est de faire vivre ce parc magnifique et notre priorité est de rouvrir le restaurant le plus rapidement possible. Nous sommes également en discussion avec le Canton et nous cherchons des solutions pour l’avenir.

 

Propos recueillis
par Virginia Aubert

La Fête des maires, c’est toute l’année!

 

Située au bord du lac, sur la rive droite, entre la ville du Grand-Saconnex, la ville de Genève et la commune de Bellevue, Pregny-Chambésy est une commune tranquille et pleine de charme. Avec plusieurs cours d’eau et le très beau domaine du château de Penthes, elle offre un cadre de vie privilégié à une population d’un peu moins de 4000 habitants. Pour la (vraie) Fête des mères du 8 mai, rencontre avec une édile dynamique.

$

EXPLOREZ D'AUTRES ARTICLES :

Tribune du MCEI

Tribune du MCEI

Quentin Verne/Quentin Verne, créateur du subtil gin genevois LVX, Blaise Matthey, directeur général de la Fédération des entreprises romandes, et...