Pierre-Alain Dupraz et Carole Hubscher.

/

Elégante et durable

Caran d’Ache présente sa nouvelle usine

27 Avr 2022 | Articles de Une

La zone industrielle des Rouettes, à Bernex, accueillera la future manufacture Caran d’Ache dans un bâtiment résolument contemporain, signé de l’architecte genevois Pierre-Alain Dupraz. Dévoilé il y a quelques jours, le projet s’inspire évidemment des célèbres crayons. La nouvelle manufacture devrait être achevée fin 2024.

C’est un visuel de Caran d’Ache représentant des aplats de couleurs et évoquant un peu un jeu de construction qui a inspiré l’architecte Pierre-Alain Dupraz, lauréat du concours international «La Fabrique Caran d’Ache», auquel dix bureaux suisses et internationaux ont participé.
Pour la future manufacture, l’architecte genevois, qui a déjà à son actif plusieurs premiers prix, dont ceux remportés pour la passerelle de la Paix et le projet de Cité de la musique, à Genève, s’est appuyé sur «la passion de Caran d’Ache pour l’utilisation de matériaux de haute qualité, des métiers artisanaux, de l’innovation et du savoir-faire, qui se reflète dans le projet architectural».
Pierre-Alain Dupraz a exploré un élément significatif de son travail en jouant sur la modularité des espaces et des volumes créés. La composition de ces volumes et de ces espaces est le résultat d’un travail sur les pleins et les vides, creusant des patios pour offrir des qualités spatiales et lumineuses importantes, ainsi que des ouvertures sur le paysage.
Les références aux crayons sont nombreuses et exprimées avec une élégance subtile. Le bois est ainsi présent dans la structure du bâtiment, composée d’une double membrure en bois contenant des éléments de tirants métalliques. Un rappel, comme l’explique Pierre-Alain Dupraz, des planchettes de bois qui enveloppent les mines lors du processus de fabrication des crayons.

Une manufacture intégrée dans le paysage.
Le bâtiment, qui comprend trois entrées dédiées respectivement aux collaborateurs, aux visiteurs et à la logistique, s’élève sur deux étages.

Démarche durable

Quant à la façade, inspirée des boîtes métalliques et plus précisément du pliage placé au fond de la boîte où sont confortablement calés les crayons, elle est composée de panneaux d’aluminium microperforés pour un résultat tout en légèreté. L’architecte joue habilement entre la transparence qu’offre la façade depuis l’intérieur et l’intimité dont bénéficient les occupants du bâtiment.
La préoccupation environnementale s’exprime par le choix de l’aluminium, un matériau 100% recyclable, ainsi que par une approche de faible demande en énergie, zéro émission et 100% renouvelable». «C’est un projet architectural conçu par une entreprise genevoise, sur sol genevois, respectueux de l’environnement et innovant», a précisé Carole Hubscher,
p.-d.g. de Caran d’Ache.
Concrètement, la production de chaleur et de froid du bâtiment est assurée par des pompes à chaleur alimentées par des sondes géothermiques, ainsi que par la récupération des rejets de chaleur propres au site. Les toitures du bâtiment sont végétalisées et équipées de panneaux photovoltaïques permettant la production de l’énergie nécessaire au fonctionnement des installations techniques. L’apport énergétique pourrait être complété grâce à la récupération des déchets de copeaux de bois produits par la manufacture, mais, comme le précise Pierre-Alain Dupraz, cette option est encore à l’étude.
Le bâtiment, qui comprend trois entrées dédiées respectivement aux collaborateurs, aux visiteurs et à la logistique, s’élève sur deux étages. Le rez-de-chaussée accueille les ateliers de production, tandis que l’administration, la «haute écriture» et les emballages manuels trouvent leur place au deuxième étage.
Le site comprend également un espace non construit servant de parking, mais qui, à l’avenir, pourrait permettre une extension de la manufacture.

 

Virginia Aubert

$

EXPLOREZ D'AUTRES ARTICLES :

Tribune du MCEI

Tribune du MCEI

Quentin Verne/Quentin Verne, créateur du subtil gin genevois LVX, Blaise Matthey, directeur général de la Fédération des entreprises romandes, et...